Elektrosmog
zur facebook-Seite zur Google+-Seite

Pollution électromagnétique (électrosmog)

Invisible, mais toujours présente

Le terme électrosmog, ou E-smog, décrit l’ensemble des champs électriques, magnétiques et électromagnétiques générés artificiellement. A cause d’eux, se créent de nombreuses perturbations environnementales qui ne sont souvent pas immédiatement ni directement reconnaissables par nous les humains.
L’électrosmog nous influence dans une mesure encore plus forte qu’imaginée il n’y a encore que quelques années.

Avec memon, protégez-vous efficacement contre l’électrosmog


Dernière la technologie memon, il y a des hommes qui, par de nombreuses années de recherche et de développement, sont entièrement convaincus de la durabilité et du succès des produits memon. Des milliers de clients et d’utilisateurs satisfaits, issus de tous les domaines de la vie, émettent une parole nette. memon veille à ce qu’un environnement de vie naturel reste conservé. Pour plus de vitalité et de joie de vivre. Les champs électromagnétiques, tels qu’ils se présentent dans la nature, comptent parmi les conditions essentielles de la vie et par là pour les bases de notre vie. Particulièrement, nos nefs et les fonctions cellulaires musculaires reposent fondamentalement sur la production biochimique de champs électriques naturels.

Ceux-ci sont mesurés et évalués par le médecin pour l’examen de notre fonction corporelle, par exemple lors d’un ECG (électrocardiogramme, fonction du muscle cardiaque), EEG (électroencéphalogramme, fonctions des courants cérébraux) ou EMG (électromyogramme, fonction musculaire).
De nos jours, les signaux radioélectriques sont techniquement (artificiellement) souvent des millions de fois plus forts que les champs survenant naturellement, en quoi l’homme interfère massivement dans ces processus naturels. Nous sommes toujours plus souvent, volontairement ou involontairement, exposés à l’influence de champs électromagnétiques générés artificiellement. Par la mise en place de l’internet mobile (radiations Wifi de Smartphones ou de tablettes), ou du Bluetooth et des nouvelles technologies pour la transmission de données mobiles (UMTS, LTE, etc.) la perturbation atteint une nouvelle dimension et qualité insoupçonnée.
"Je n’utilise pas de mobile. Sinon tu peux tout de suite mettre ta tête dans le four à micro ondes."
Keith Richards, guitariste des Rolling Stones

Dangers et risques par l’électrosmog


En Allemagne, il existe en toute 300.000 station d’émission de téléphonie mobile, environ deux millions de plus petits émetteurs, environ 100 millions d’émetteurs domestiques comme le Wifi ou les téléphones sans fils, ainsi qu’environ 100 millions de téléphones mobiles. Ils produisent et émettent tous une radiation électromagnétique, (micro ondes) à laquelle nous sommes exposés sans protection dans la nature et dans nos propres quatre mûrs. En plus de la radiation électromagnétique à haute fréquence, nous influencent aussi et encore les champs de base fréquence produits par des plus petits appareils électroménagers et les câbles électriques dans l’habitat, dans le trafic et dans l’industrie, et qui sont pour nous une influence continuelle et négative. Les lignes à haute tension produisent également des champs à basse fréquence où il n'y a pas non plus de protection naturelle suffisante contre l’électrosmog. C’est justement pour cela que de plus en plus de personnes se préoccupent de la question : que faire contre l’électrosmog?

>> D’autres vidéos dans la médiathèque memon

Les sortes de pollutions électromagnétiques


Champs électriques alternatifs (basse fréquence)
Ils sont produits par des tensions électriques lors de branchements dans le réseau et les appareils quand aucun courant ne circule : par exemple prises de courant et appareils électriques éteints.

Champs magnétiques alternatifs (basse fréquence)
Ils sont produits lorsque le courant circule dans des consommateurs électriques allumés comme les lignes, transformateurs, blocs d’alimentation.

Ondes électromagnétiques (haute fréquence)
Elles sont produites par des émetteurs comme la téléphonie mobile, les téléviseurs, la radio, les radars ainsi que quelques appareils électroménagers- jeux- ou de bureaux (micros ondes, Bluetooth, Wifi).


Champs électriques continus (électrostatiques)
Ils sont produits par les écrans, les fibres synthétiques comme les tapis, les rideaux, sur les surfaces plastiques ou les contreplacages.

Ils sont produits par le courant continu des tramways, des trains, des installations photovoltaïques et des métaux magnétiques..

Le domaine de la haute fréquence le plus discuté et sûrement le plus à l’origine de perturbations est, ces dernières années, la radiocommunication mobile, en très forte augmentation, avec ses fréquences toujours plus denses et élevées, comme par exemple l’UMTS, la LTE, le WIMAX, le Wifi ou le Bluetooth. Cela tient d’un côté à la propagation toujours plus grande de cette technique (mots clé "industrie 4.0" ou "internet, ICT"), d’autre part à la particularité de la transmission du signal par le cadencement de haute fréquence.




Protection contre la pollution électromagnétique

Les indications sur de possibles dangers augmentent


De nombreuses études prouvent entretemps l’existence de rapports entre des maladies chez l’être humain et les animaux et l’effet qu’ont sur eux les champs électromagnétiques artificiels et la radiation. On a ainsi prouvé chez l’être humain, entre autres, des troubles du sommeil et des états d’épuisement. La résolution du Comité National Russe pour la protection contre la radiation non ionisante (RNCNIRP), publia le 25 mai 2011 que la radiation électromagnétique des mobiles peut avoir des répercussions sur la santé des enfants et des adolescents. Des points de vue semblables sont également partagés par la commission du Conseil de l’Europe, qui s’appuie dans cette circonstance sur la décision de la commission compétente pour l’environnement, l’agriculture et les affaires régionales.
Celle-ci voit dans les champs électromagnétiques et la radiation de possibles dangers et des actions négatives sur l’environnement. L’organisation mondiale de la santé (OMS) s’exprima également sur ce thème. Elle classa, sur le conseil de l‘agence internationale pour la recherche sur le cancer (AIRC), la radiation émise par les mobiles comme "possiblement cancérigène pour l‘être humain" en catégorie 2B - "générateur potentiel de cancer ". Ceci est à mettre à égalité avec le niveau de danger comme par exemple le chloroforme, dont les dangers n’ont été reconnus par le passé que seulement après hésitation.





De ce fait, l‘affirmation que la radiocommunication mobile ne serait uniquement capable que d’échauffer les tissus est scientifiquement dépassée, puisque des maladies comme le cancer peuvent, de manière prouvée, être également déclenchées par des effets non thermiques. Une des plus importantes études du passé récent est la dénommée étude REFLEX. L’étude européenne REFLEX compte parmi les projets les plus importants de la recherche fondamentale internationale, qui a prouvé les effets mutagènes héréditaires de la radiation mobile. Les recherches furent effectuées dans les années 2000-2004 par douze groupes de chercheurs issus de sept pays européens, et furent soutenus par des moyens à hauteur de 2 millions d’euros. Selon l’étude REFLEX, les radiations électromagnétiques peuvent, déjà en dessous de la valeur limite légale, causer des préjudices à la structure et à la fonction des gènes humains, respectivement la chaîne ADN. .

Actuel: détracteur de l’étude RELEX condamné pour cause de falsification!
>> Plus d’informations sur le jugement

>> Plus d’informations sur l’étude REFLEX, fichier PDF 0,1 MB

Le développement de la perturbation par l’électrosmog


Fréquences de la communication mobile et transmission de données depuis 1980

Fréquences de la communication mobile et transmission de données depuis 1980

Electro sensibilité chez l’être humain


Les personnes touchées par l’électro sensibilité se plaignent d’hypertension artérielle, de dépression, du syndrome du burn-out, d’hyperactivités ou de maux de tête. Une personne sur deux souffre au moins d’un de ces troubles corporels. Beaucoup attribuent toutefois ces troubles au stress de la vie professionnelle ou familiale, ou en rendent responsable le changement de la météo. Pour ces raisons, ils s’accommodent la plupart du temps de leurs troubles, ne voyant pas de possibilités de les contrecarrer, respectivement d’en éviter les causes. Pourtant, la minorité des êtres humains savent que ces maladies populaires peuvent également avoir une toute autre origine. Car, à cause de l’électrosmog ou E-Smog, des effets nuisibles, ou des influences négatives peuvent également survenir, Ne nombreuses personnes, non seulement en Allemagne, réagissent particulièrement et sensiblement aux champs électromagnétiques et n’ont pas de protection effectives contre l’électrosmog.
Le nombre de personnes touchées par "l’hypersensibilité électromagnétique" augmente continuellement au niveau mondial. En Allemagne, on estime de 11 à 18 pourcents de la population le nombre de personnes électro sensibles. De dix à 15 pourcents comptent même comme hypersensibles.
Entretemps, l’hypersensibilité électromagnétique est officiellement reconnue comme maladie, par exemple en Suède, et a ses propres chiffres dans la classification statistique internationale des maladies (ICD-10. Code Z58)





Aujourd’hui, des experts partent du principe que l’électrosmog peut avoir des effets marqués sur le bien-être et la santé des êtres humains. Les personnes électro sensibles ressentent souvent les conséquences et les effets négatifs de l’électrosmog très nettement, et remarquent une amélioration massive de leurs symptômes après réduction des champs électriques et magnétiques. Particulièrement avec l‘E-Smog dans la chambre à coucher ou la chambre d’enfant, les effets de la radiation électromagnétique peuvent être particulièrement forts. Spécialement chez les enfants, respectivement chez les enfants en bas âge, qui ont besoin d’une protection particulière, le blindage contre l’E-Smog devrait être une très forte priorité, avec les possibilités de prévention correspondantes, car leur organisme réagit beaucoup plus sensiblement à la radiation que celui des adultes. Justement, dans ces locaux, la demande pour des possibilités de neutraliser les effets négatifs de l’électrosmog est très grande. La question qui se pose ? Quelles possibilités existent de se protéger, ainsi que ses proches les plus chers, contre l’électrosmog dans l’environnement et à la maison, et de neutraliser l’influence négative ? La réponse pour de nombreuses personnes est d’ores et déjà la technologie-memon unique.

Aperçu des longueurs d’ondes et des domaines de fréquences


Wellenlänge und Frequenzbereiche

" L’irradiation du cerveau par les mobiles est la plus grande expérimentation de l’humanité. Nous nous noyons dans une mer de radiations."
Prof. Leif Salford, université de Lund en Suède

L’effet memon


Une auto expérience d’électrosmog - cela fut fait et mesuré:
Lors d’une analyse microcosmique du sang capillaire d’un participant, il en résulte d’étonnantes modifications après une communication téléphonique de 5 minutes avec un mobile. Dans une image de sang sain (situation de départ) les globules rouges sont actifs et librement mobiles. Une communication d’environ 5 minutes avec un mobile suffit à modifier radicalement l’image sanguine. On reconnaît nettement que les globules rouges s’agglutinent maintenant ("effet de rouleau de monnaie"). Normalement, les globules rouges se repoussent mutuellement. Par la conversation téléphonique, les globules s’agglutinent à présent tellement, ce qui peut modifier les propriétés de la fluidité du sang. L’utilisation de la technologie memon agit contre cela, de manière à ce que les globules rouges soient (à nouveau) librement mobiles après 5 minutes de communication téléphonique supplémentaire avec un mobile "déparasité".
avant
sans memon
avec memon

Résumé du fonctionnement
et du mode d’action
de la technologie memon

>> Comment memon agit
et me protège

Vous avez des questions concernant memon ou
souhaitez vivre memon vous-même?


Tel: 03 88 20 34 73


Ces produits ont été développés afin de vous protéger partout des effets négatifs de l’électrosmog.

Protège directement le Smartphone ou le mobile
Protège directement tous les appareils sans fil
Protège directement dans la voiture ou le poids lourd
Protège directement à la maison ou en entreprise

memonizerCOMBI

» Vers le produit


Protège directement au poste de travail individuel

memonizer POSTE DE TRAVAIL

» Vers le produit


Protège directement chaque appareil sans fil

memonizerSUN

» Vers le produit



Les faits parlent pour penser autrement. Lisez vous-même.

Publication de l'étude Interphone
sur l’utilisation des téléphones
portables et le risque de cancer du cerveau.

>> Ici davantage à ce sujet

Séance du Parlement français
consacrée à l’exposition
aux ondes électromagnétiques

>> Ici davantage à ce sujet

La radiocommunication mobile met la santé en danger, plus de 1.000 médecins et 36.000 personnes exigent des mesures de prévoyance en souffrance.

>> Ici davantage à ce sujet

D’ailleurs, le saviez-vous déjà ?

La France interdit le wifi dans les crèches

Fin janvier 2015, la majorité des députés du Parlement français ont adopté une loi pour limiter l’exposition de la population aux ondes électromagnétiques, telle qu’elles sont produites par les techniques sans fil, et a préconise en outre de modérer la perturbation générale émise par les antennes relais. Le Wifi doit être interdit dans les crèches où des enfants de moins de 3 ans sont pris en charge. Dans les écoles primaires, il doit être désactivé en dehors des activités pédagogiques. La publicité pour les mobiles sans casque/oreillettes – accessoires pour écouter et parler sans devoir tenir le téléphone directement à l’oreille – est également interdite à l’avenir. Les organisations environnementales avaient salué cette loi l’année précédente, même si cela n’était qu’un petit pas "symbolique" pour le moment. En France (et peut-être bientôt dans toute l’Europe) cette loi représente le premier pas vers l’objectif d’une politique de prévention contre les dangers sanitaires émis par les techniques de transmission par ondes radio.

>> Plus d'informationen

Vous avez encore d’autres questions sur le thème électrosmog et/ou memon ? Ici, quelques réponses...

Le terme électrosmog décrit en langage familier l’ensemble des champs électriques, magnétiques et électromagnétiques qui agissent sur un organisme.

L’électrosmog est "dans toutes les bouches". Entretemps, toutes les craintes semblent se confirmer. Un grand nombre d’études découle des perturbations significatives sur les organismes par l’électrosmog. L‘effet négatif sur les cellules est essentiel. Il est admis que les cellules dégénèrent et que l’électrosmog modifie négativement l’information héréditaire.

Sur ce thème, il existe des résultats d’études qui montrent que la mobilité et la qualité du sperme s’altèrent sous l’influence de l’électrosmog. De ce fait, des conséquences négatives sur la capacité procréatrice, attribuables à l’électrosmog, peuvent exister.

Electrosmog et formation de tumeur sont dans un rapport causal – c’est ainsi que l’on peut interpréter la majorité des études disponibles dans ce domaine. On rapporte en priorité la création de tumeurs cérébrales. Ces résultats concernent essentiellement l’influence des hautes fréquences.

En premier lieu il faut penser à une sérieuse réduction de l’exposition aux radiations. Cela n’est pourtant qu’une mesure à effet restreint. Une mesure judicieuse est l’utilisation de la technologie memon, car celle-ci fait face à l’électrosmog au niveau de l’information. L’électrosmog "perd" sa "signature" nuisible aux organismes. Les organismes n’ont plus de raison de se "défendre" contre ces radiations artificielles.

Justement, les entreprises portent une responsabilité pour leurs employés et les clients. De ce fait, il est particulièrement important d’utiliser une technologie qui reconnait les signaux négatifs des informations de l’électrosmog, les neutralise et crée un environnement naturel. La santé de l’espace est un bien important pour les entreprises. Les produits memon, adaptables librement en taille et simples à installer, procurent tout cela. La communication nécessaire (technique) dans l’entreprise n’en est en pas perturbée.

L’état des études sur le thème de "l’électrosmog" est impressionnant. Une multitude d’études scientifiques parviennent au constat de dommages impliquant l’électrosmog. Sont à souligner particulièrement les résultats d’analyses sur l’ouverture de la barrière hémato-encéphalique, la formation de gliomes et de neurinomes de l’acoustique par l’électrosmog. On a atteint un stade de connaissances suscitant des préoccupations. (On trouve un bon aperçu des résultats d’études sur www.emf-portal.de.)

La décision du plus haut tribunal italien (Cour de cassation) de l’année 2012 est un jugement d’une signification particulière. Le tribunal a confirmé la décision prise par deux juridictions inférieures du paiement de dommages et intérêts à un employé qui, pour le compte de son employeur, devait téléphoner plusieurs heures par jour avec un téléphone sans fil et fut victime d’une une tumeur cérébrale. Le tribunal a reconnu une relation entre le fait de téléphoner et la formation de la tumeur, et ainsi la relation entre l’électrosmog et l’apparition d’une tumeur.

La protection contre l’électrosmog est conseillée pour chacun. Chaque organisme est surchargé par l’influence permanente de puissantes radiations pulsées. Cependant et particulièrement, ceux qui montrent déjà des symptômes de sensibilité ont besoin d’une protection rapide. L’organisme ne "supporte" pas toute une vie des signaux de perturbation artificiels (électrosmog). La protection est de ce fait une règle de la responsabilité personnelle. Et cela devait se produire avant que l’organisme ne "fatigue".

Ici, l’énorme batterie comparative est problématique. Il se crée un fort champ de basse fréquence. Se rajoutent les effets des nombreux éléments de conduite qui communiquent partiellement en haute fréquence. L’électrosmog est cependant un thème dans chaque voiture. Les champs peuvent "s’éclater" particulièrement dans une cage de Faraday. Ceci est problématique pour les organismes se trouvant à l’intérieur. Rouler en voiture est une aventure d’électrosmog "particulière. Ici, une protection, par exemple avec le memonizer VOITURE, est à fortiori recommandée.

Les valeurs limites dans les directives d’exposition s’occupent uniquement de la question d’un fort réchauffement inadmissible des tissus. Ce n’est pas la tâche des valeurs limites de protéger contre les dangers sanitaires et les dénommés effets non thermiques.

Le blindage sert à l’élimination ciblée de champs de basse fréquence et/ou du rayonnement de haute fréquence. Ces champs/rayonnement ne sont cependant que déplacés et peuvent même être amplifiés à d’autres endroits par le blindage. Le blindage offre uniquement de ce fait une protection insuffisante. De plus, il est spécialement problématique que les fréquences nécessaires au corps (par exemple fréquences de résonnance Schumann) soient également déplacées, car le blindage n’a pas de fonction de filtration.

En raison de dispositions légales, nous sommes tenus de rendre attentif à ce qui suit:
La technologie présentée ici ne concorde pas (comme par exemple l’homéopathie, la bio résonnance et des domaines de l’acupuncture) avec la conception et la doctrine de la science officielle. Les actions et les effets des produits ne sont pas reconnus scientifiquement. L’utilisation des produits memon ne comporte pas de thérapie et ne remplace pas la consultation d’un médecin ou d’un naturopathe.
zur Philosophie